Tell's Riders
La passion de l'aventure
Archives --> 2011
Grimaud 2012
Espagne 2012
TOSCANE 2016

  
Un ride d'enfer entre panne et routes d'un autre temps. 


du Mercredi 4 au Dimanche 8 mai - environ 1800km (avec les détours)


Participants : Fréd et Nathalie, Dick et Béatrice et la "dream team" Dom et Laurent

Bécanes : (5 au départ, 4 à l'arrivée !)

Fréd sur Road King Classic version motoculteur
Nathalie sur une moto en panne et derrière son héro durant le 80% du ride

Dick sur une Road king Classic totalement revue et corrigée
Béatrice sur la même machine, sagement assise derrière son cavalier et connectée

Dom sur une Road King Classic revue mais pas trop corrigée

Laurent sur une Softail Deluxe bruyante !








Etapes (depuis Morges pour le gros de la troupe et d'Aigle pour Dom) :


 
1. Morges - Mantova

Météo : fraîche mais radieuse



Le Simplon, toujours un passage sympathique mais gla gla gla....




Avions pris un DAFTPUNK avec nous pour animer les soirées au coin du feu (merci Laurent) !






click to enlarge
 
La fine équipe qui s'apprête à passer de l'autre côté de la frontière, du côté obscur qui nous réservera bien des surprises !

Un rapide pitstop pour s'alimenter un brin avant la descente sur l'Italie ! ---> un seul dissident sur la photo, cherchez l'erreur !



Réponse : une seule moto dans le mauvais sens (merci Dick). On apprend pourtant ça à l'école des "harleyistes diplômés"


Après une bonne digestion et une descente sans problème, nous prenons l'autoroute direction Milan et tout à coup .... la 1ère surprise, la bécane de Nathalie se "meurt", d'abord un led, puis un deuxième, puis un phare arrière et ensuite l'autre jusqu'à la panne ... résultat, une batterie capricieuse qui se vide anormalement !

Mais ce n'est pas connaître les tellsriders et surtout le génial Dick qui prend son téléphone et avec un Italien approximatif trouve un garage à proximité d'une sortie pour acheter une nouvelle batterie. Après 1 heure entre les déplacements et la réparation sur l'aire d'autoroute ou la pôvre moto était en attente d'un nouveau cœur, nous repartons avec le GRAND espoir d'avoir trouvé LA solution... Toutefois, sans en être à 100% convaincus !




derniers réglages avant le départ, batterie neuve... Bravo le bricoleur !

Après quelques KM d'espoir, la moto capricieuse se meurt à nouveau et s'arrête brusquement en pleine poussée, alors que Dom et Laurent avaient juste commencé une brève accélération et passé tout le groupe à fond les manettes, sur une autoroute libérée du trafic camions... mais en regardant dans leur rétro, ils aperçoivent le reste de la troupe prendre la droite et stopper net sur la bande d'arrêt d'urgence.

La fameuse bécane a rendu l'âme et a bien failli envoyer sa cavalière au tapis (15mètres de traces de pneus sur le bitume avant un arrêt très professionnel sur le bas-côté, oufffff)....

Après un rassemblement de tout le groupe près d'un poste SOS et protégés par la patrouille autoroutière locale, nous prenons acte de l'ampleur du problème et la fin du ride programmée pour la machine capricieuse, et commençons les tractations avec le TCS, le dépanneur local etc... Enfin pas nous, mais Fréd, son portable et ses mains pour négocier avec les dépanneurs (le mime marceau quoi).



                                                                         


La fin de la journée se terminera avec la dissolution provisoire de notre équipe. En effet, après une bonne heure Fréd propose aux valides de continuer le chemin et d'aller (tardivement) prendre les chambres dans le magnifique hôtel à Mantova. Ce que nous nous empressons de faire... (plus de 100km encore à faire et la nuit commence à tomber).





.... et les chevaliers sur la route s'éloignent sous le soleil couch
ant tels des cavaliers solitaires au grand dam de Fréd et Nathalie, abandonnés au bord d'une route désertée entre Milan et Brescia.



THE END


Arrivé sur place, le détachement valide prend possession des chambres aux alentours des 21h30 env. dans la magnifique Casa San Domenico, petit clin d'œil à Dom pour le nom :)

http://www.casasandomenico.it/en/        

Nous discutons un peu avec le propriétaire, déchargeons les bagages, parquons les motos à quelques dizaines de mètres dans un garage privé et décidons de quand même chercher un endroit pour nous restaurer vite fait, et prévoir un casse-croûte pour les retardataires qui ne rentreront que tard dans la nuit.

Le gars de l'hôtel (et ça c'est l'Italie) nous dit avoir un cousin ou un oncle qui possède une pizzéria à trois blocs de là et nous nous empressions de nous y rendre pour découvrir l'endroit et avalons rapidement deux ou trois portions de pâtes italiennes. Nous commandons également deux pizzas "margarita" pour Fréd et Nathalie que nous laissons dans leur chambre pour leur retour.

Après cette courte restauration, et cette première journée de fous, nous regagnons nos couchettes et nous endormons sans savoir comment l'histoire de la panne allait se terminer. Mais nous décidons qu'à ce stade nous ne pouvions plus rien et que nous prendrions des news le lendemain matin au petit déj. ! 



2. Mantova - Barberino di Mugello

Météo : radieuse


Le lendemain matin, après un repos réparateur, nous nous dirigeons dans la salle à manger en ordre dispersé, en attente du feedback des événements de la nuit.

 
Dicik perdu dans l'immense salon du ptit déj
 


Dom et Laurent, les paupières encore collées, au ptit déj en "amoureux" :)


Nous apprenons donc que les deux rebelles sont arrivés à 2h30 du matin après avoir négocié à grands frais (dessous de table) avec le dépanneur de Brescia, de faire livrer la moto dans la concession Harley du coin. Par chance, il y en avait une à Mantova, si c'est pas du bol dans notre malheur. Nous passons donc sur les détails, bien que la soirée pour nos deux poissards fût pleine de rebondissements qui nous ont été contés durant le petit déj !

Preuve du dépannage :
            
Fréd a été contraint d'utiliser ses mains, autant pour charger la bécane que pour dialoguer avec le local de l'étape.
 
toute l'équipe à l'écoute de l'histoire rocambolesque de la nuit précédente.

Après un bon ptit déj et l'acquittement des loyers, nous profitons du beau temps et de cette charmante ville pour y faire un rapide tour. C'était jour de marché, et il y avait du monde car la veille lors de notre arrivée, les rues étaient désertes... Petite frayeur pour Dom qui, le temps d'un instant, pensait qu'il s'était fait carotter son précieux portemonnaie dans la poche de sa veste HD. FAUSSE alerte, après avoir cherché dans toutes les autres poches secrètes, il le retrouva dans la doublure... ouffff..



 
 
.. après le marché de Mantova, tout le monde pose pour la postérité devant le garage ou sont parqués nos monstres d'acier, et le long d'un bien joli canal ... On appréciera la pose toute professionnelle de Béatrice sur la photo !!!!!



Finalement on prend la route pour se rendre à la concession HD ou la bécane mourante de Nathalie avait passé la nuit et une partie de la matinée. L'unique mécano local avait déjà fait le diagnostic et en arrivant, nous avons pensé qu'elle était ressuscitée, mais fausse alerte, elle était bien DOWN et Nathalie n'a eu que les yeux pour pleurer.... enfin la mine dépitée, elle pris quelques minutes pour accuser le coup mais se remit rapidement dans l'ambiance festive pour repartir les genoux derrière les oreilles, sur la scelle arrière de la moto de son mec.

 

On appréciera la mine défaite de Nathalie après la terrible nouvelle ! (click to enlarge and to appreciate the Nath's face)

               

 

Dernier cliché "viril" avant de partir pour notre prochaine étape, avec certes un peu de retard, mais que de choses à raconter de ce 1 jour et demi de folie.
 

La route depuis Mantova direction le SUD pour notre Hôtel à Barberino di Mugello, n'était pas très excitante, un peu d'autostrada pour faire la liaison avec des routes plus traditionnelles et finalement nous arrivons dans notre château ***** choisi par Fréd.

  
http://www.villalemaschere.it/eng/index.html

Arrivée, personne ne prend nos bagages :( .. nous faisons un peu "tache" dans cet endroit très"select" mais ma foi pas désagréable.

       

 

Après un court apéro dans le hall de l'hôtel dans une ambiance un peu coincée, nous décidons de ne pas y rester pour le dîner et partons à pied dans le village pour rejoindre un excellent restaurant typiquement Italien avec une magnifique carte sans chichi, mais tout était parfait et le vin excellent.


 Hôtel by night 

3. Barberino di Mugello - Castelnuovo di Garfagnana

Météo : radieuse




Une petite pose virile pour exister un peu le matin avant de charger les mulets.



Ptit déj sous un soleil de plomb... la vie de château

 Chargement et prêt pour une nouvelle journée de routes sinueuses direction l'Ouest.

 



Non mais.... Dick nous emmène sur des cols de oufff... son GPS parle de routes de montagne, nous on pense plutôt à des routes de bûcherons, regardez plutôt sur quoi on fait rouler nos belles machines... quelle tristesse quand même. Dom vérifie (photo ci-dessous) que toutes les pièces sont encore vissées et s'aperçoit que non, un caoutchouc de protection s'est barré avec toutes ces secousses.

On trouve quand même un peu de plaisir surtout lors des nombreuses pauses où l'on vérifie encore et encore la route afin de déterminer s'il reste 50km ou 5km à souffrir :)


 

 
On prend à droite ou à gauche ?... après renseignements auprès d'un habitant local, il nous confirme que la route va devenir difficile.. mais comme nous ne sommes pas des lopettes, on prend le risque et on s'engage .. que du bonheur :(



On devient même un peu fou à force... voir le biker qui sort des bois en toute discrétion.
 


Après une journée de virages, routes défoncées et jolies courbes quand même vers la fin, on arrive à notre hôtel au milieu de nulle part, dans la Villa Bertagni, un havre de paix dans la nature verdoyante de la Toscane. La famille nous attend pour l'apéro à l'Italienne.. pas désagréable après cette journée si particulière.

http://www.villabertagni.it/




Après avoir pris nos chambres, et afin de rester dans la tradition, une couche commune pour Laurent et Dom, la patronne nous donne l'adresse d'un excellent restaurant à 10min de moto dans un village à proximité. De toute façon dans le coin il n'y avait pas vraiment de choix, les restos ne sont pas légion.

On se remplit la bedasse et retour au château pour une nuit bien méritée... 


4. Castelnuovo di Garfagnana, Villa Bertagni - Aqui Terme, Grand Hôtel

Météo : radieuse


 
Avant dernière journée qui doit nous amener au bord de la mer, près des "cinque terre" pour un lunch dans un restaurant réputé que Fréd nous vend comme un lieu sympa et ou la cuisine traditionnelle, comprenez "poissons et fruits de mer", serait excellente. Nous roulons donc dans cette magnifique Toscane, routes sympas, villages typiques et enfin du goudron sous nos roues, ça nous manquait un peu :)

Après quelques heures, nous apercevons la mer dans le fond et commençons notre descente depuis les hautes terres.

Comme promis, une halte dans une station balnéaire très agréable et un restaurant qui a tenu toutes ses promesses.




Après ce break bien mérité durant lequel nous avons dégusté un délcieux et frais poisson cuit en croûte de sel, nous reprenons la route et commençons à grimper dans les montagnes du bord de mer, traversons une réserve naturelle dans laquelle nous profitons du paysage par des arrêts réguliers dans cette région splendide et sauvage. Très sympa, surtout la route qui serpente en dominant la mer sous un soleil agréable et une luminosité magnifique.



2

 
Soirée dans la ville d'Aqui Terme, bonne bouffe et architecture typique de cette Italie ou nous avons toujours l'impression d'être dans un musée en plein air.



Notre hôtel, beau de l'extérieur, mais vieux, très vieux de l'intérieur !



Heureusement, des terrasses sympathiques pour ce début de soirée dans la ville des bains chauds. 

Après une courte ballade, retour dans nos chambres des années 70 et une nuit pour récupérer de notre trip du jour.


5. Aqui Terme, Grand Hôtel - AIGLE - MORGES

Météo : Variable







Après un ptit déj dans l'hôtel, nous préparons les bécanes pour la dernière ligne droite. Ce matin ce n'est pas la journée de Dom, en effet, première mauvaise surprise, l'hôtel a perdu sa carte d'identité et ensuite, Dick l'appelle sur son portable pour lui dire de prendre un peu de produit de nettoyage et un linge pour essuyer la bécane qui a couché sous un sapin pleureur... le genre d'arbre qui goutte pendant la nuit et qui laisse au petit matin une couche de je ne sais quoi, collante et dégueulasse.. Bref, c'était un matin comme ça !

Après 20minutes de discussion avec la pôvre hôtesse de l'hôtel qui n'y pouvait pas grand chose au problème de Dom, nous partons pour un retour en terres hèlvétiques et prenons un bout l'autoroute afin d'avancer plus vite et de rapidement retrouver le tunnel du Grand St-Bernard, avant l'arrivée des vacanciers de retour de ce long week-end. Nous passons facilement le tunnel en prenant quelques libertés (dépassements sportifs) dans les premiers bouchons, et après les adieux virils de fin de ride, chacun retourne dans ses quartiers en gardant un souvenir formidable de ce trip pas comme les autres.

The END !




Accueil
USA 2007
USA 2008
USA 2009
USA 2010
USA 2011
USA 2013
USA 2017
Sorties
Pour nous contacter