Tell's Riders
La passion de l'aventure
Clich├ęs
Journal de bord



JOUR 1
 - 21 mai (vol British Airways Genève - Londres)


Départ de Genève en "business class" pour tous les vols, arrivée sans encombre à Heathrow London pour prendre la correspondance sur un Airbus A350 flambant neuf direction Phoenix. Vol repoussé à maintes reprises pour un problème technique sur l'appareil (fuite de kérosène). On attend des heures pour l'embarquement qui finalement se fait en fin d'après-midi... Après 10minutes dans l'avion, le commandant nous informe que le vol est annulé et que nous devons attendre les indications pour la suite... Finalement, chacun doit se débrouiller pour réserver une chambre d'hôtel pour la nuit à Londres et recevons un sms pour la nouvelle attribution de vol, à savoir le Dimanche avec American Airlines en class économique pour Dick et Dom et via San Francisco puis Phoenix en classe "business" pour Phil... Passons donc la soirée proche de l'aéroport, repas tranquille et couchés tôt dans une chambre avec un grand lit pour Dom et des lits superposés pour Dick et Phil...







JOUR 2 - 22 mai (vol American Airlines Londres - Phoenix, AZ)


Départ le lendemain matin pour notre vol sur Phoenix selon les conditions précisées ci-dessus. Dick et Dom font la connaissance d'un anglais très sympa, installé de longue date aux USA qui nous fait la discussion quasi sur tout le vol, jusqu'à déranger 3 jeunes lyonnais qui n'ont, semble-t-il, pas pu dormir à cause de nos causeries .... Bref, Dick et Dom arrivent en début d'après-midi, suivi par Phil en fin de journée et prenons notre hôtel habituel à Scotsdale, beaux quartiers de Phoenix. Une chambre pour Dom et une pour les deux Road Captains !


                                                                                  


JOUR 3
 - 23 mai (Phoenix, AZ - Duncan, AZ / 328km)


On the road again pour le début de notre trip raccourci d'une étape afin de conserver le road plan développé par Phil.. le but, atteindre Duncan et notre logis dans un bed and breakfast mythique au Simpson Hotel (116 Main St, Duncan, AZ 85534, États-Unis)

Après un tour en ville chez Walmarkt, notre fameux Boot Barn et la concession Harley incontournable ou l'on fait un peu de shopping (casque noir pour Dom, gants et autres articles complémentaires pour notre trip), départ pour notre première journée de ride.. Routes sympas, mais ce n’est pas encore ça, il faut toujours une journée pour sortir de l'agglomération principale et enfin retrouver la campagne sauvage et les pavés que l’on adore. Une première halte "soif" au "Drift Inn Saloon" à Globe pour se poser un peu car il faut reconnaître que la chaleur de Phoenix (env. 39 degrés) nous a un peu assommé.

Nous rejoignions donc notre gite pour la nuit et passons la soirée dans le village, village un peu à l'abandon, le long d'une voie de chemin de fer pour les transports de marchandise essentiellement. Après un diner US classic dans le seul resto du coin, "the Ranch House", Dom suggère un bar "River Front Lounge" tout proche de l'hôtel, ou il a entendu un peu de bruit et de la musique. Finalement ce fut une bonne pioche car il n'y avait certes pas beaucoup de clients, mais une table de billard et une serveuse très sympathique qui a même accepté de partager quelques parties avec nous. Dom s'occupe du junkebox pour l'ambiance.

Nous rentrons terminer la soirée à l'hôtel, dans la partie salon hanté et descendons encore une ou deux bières avant d'aller rejoindre nos couches respectives.




                                                                 

Phil se fait déjà des potes locaux dans le Saloon





                                              


         

départ groupé de notre Hôtel à Duncan pour Quemado !


JOUR 4
 - 24 mai (Duncan, AZ - Quemado, NM / 328km)


Après une excellente première nuit dans notre Simpson Hôtel (hôtel hanté soi-disant), ou il n'y avait que 3 chambres, mais parfait pour nous évidemment, nous prenons notre premier déjeuner "light" et végétarien car les tenanciers, qui sont probablement d'anciens Hippies des 70's et qui se sont réfugiés dans ce no man's land, avaient à cœur de nous préparer un repas sain et léger. La patronne, ancienne cinéaste prend la caméra pour nous filmer sur le départ (voir vidéo ci-dessus). En parlant de Hippies ou autres ex soixante-huitards, nous en rencontrerons pas mal depuis cet endroit jusqu'à Taos, NM.

En route donc pour Quemado située dans le Nouveau Mexique et changement de fuseau horaire (on avance nos montres d'une heure). On n'a pas l'impression de prendre de l'altitude, mais finalement ont avance et passons de 1000m à près de 3000m sur les hauts plateaux et allons certainement avoir un air un peu plus frais sur la route ce qui ne nous déplait pas du tout après la grosse chaleur de Phoenix.

Phil a prévu un petit détour par un "ghost Town" ---> Graveyard Gulch ou nous posons pour quelques clichés "western" dans un endroit hors du temps. Le village, très ancien et presque encore dans son jus, avec une très jolie route sinueuse pour l'atteindre, montre quand même des signes de vie, et des gens qui gentiment redonnent, à cet endroit perdu mais charmant, un peu d'humanité. 

Nous redescendons de cette colline pour reprendre la route direction Quemado sans pour autant oublier de faire une pose fraîcheur sur le parcours.

Arrivée au Largo Motel après de magnifiques routes de montagne sous une certaine fraîcheur... Mais ce n'était rien par rapport à ce qui nous attend le lendemain matin au départ de Quemado.

Le soir, pas grand chose à faire, nous prenons un diner au Largo café, un bistro typique, le Largo Café, avec une nourriture bien grasse et après une balade dans le village, retour dans la chambre de Dom pour descendre quelques Gin Tonic et vite au lit pour le repos bien mérité des guerriers du bitume.






        


                                                                                                                                                                                                             







De belles routes sinueuses sous un ciel bleu et un plaisir unique de rouler sans croiser personne...












JOUR 5 - 25 mai (Quemado, NM - Albuquerque, NM / 353km)


Au réveil, grosse surprise, Dom sort fumer son premier cigare et revient vite dans la chambre pour passer un pull-over car la température était descendue proche du zéro degré. Nous nous préparons donc en conséquence afin d'affronter la relative fraicheur sous un soleil éclatant qui va vite transformer l'air ambiant glacial au départ, en température très agréable pour rouler, voir même après quelques miles, en météo plutôt caniculaire à nouveau. Faisons une première halte à Pie Town Pies dans une pseudo "Ghost Town" le long de notre itinéraire. Faisons quelques clichés dans un décor rétro et continuons en direction de Magdanela ou nous trouvons un bon coin pour avaler de vrais "espresso". Le gars du bar nous dit avoir travaillé en France et nous sort quelques mots dans la langue de Voltaire.

Retour sur le bitume pour un dernier run jusqu'à Alburquerque dans notre El Vado Hôtel, endroit très sympa ou nous prenons nos chambres et profitons un peu de la piscine en sirotant quelques verres de Chardonnay !

Sortir dans la vielle ville le soir à la recherche d'un "bon" restaurant. Nous ne trouvons qu'un endroit correct, mais un peu à la bourre car tous les établissements semblaient fermer leurs portes à 20h00... En effet, le COVID ayant passé par là, les habitudes des gens auraient changé depuis... Dommage pour une si belle vieille ville ou tout semblait un peu tourner au ralenti.

Nous prenons donc un très bon repas dans un resto à deux pas de l'historique route 66 qui traverse la ville d'Albuquerque.

Retour tôt à l'hôtel et gin tonic sur la place devant l'entrée pour observer une intervention des pompiers et des ambulances dans un immeuble voisin. Bon ça faisait un peu voyeur, mais aux USA ce genre d'intervention est toujours impressionnante avec les véhicules tous feux allumés et beaucoup de mouvements pour finalement sortir une personne sur une civière qui ne semblait pas si atteinte que ça... 









        




                                                                             





JOUR 6 - 26 mai (Albuquerque, NM - Santa Fe, NM / 155km)


Petite étape à venir pour rejoindre Santa Fe, ville magnifique que nous connaissons déjà bien, mais souhaitions passer un peu plus de temps et profiter de ses Roof Bars et autres shops divers etc... 

Avant de prendre la route direction Santa Fe, nous faisons un pit stop à la concession Harley de la ville ou chacun fait ses petits achats inutiles, mais tellement sympas.

Une fois vraiment en route, sur le chemin, devions absolument faire halte dans la dorénavant fameuse ville minière de Madrid, NM, ville ou le film "Bande de sauvages" avec notamment John Travolta a été tourné. Pour ceux/celles qui ont vu le film, il y a des scènes mythiques dans le restaurant Maggie's Diner devenu depuis un magasin incontournable de souvenirs et de t-shirts aux couleurs des "Wild Hogs". C'est ça le business made in USA !

Nous profitons également de prendre le repas de midi dans la magnifique "The Mine Shaft Tavern & Cantina" afin de déguster de bonnes bières locales qui accompagnerons nos lunchs respectifs... on est toujours dans le gras mais c'est tellement bon.

Avant de quitter le village de Madrid, nous trouvons encore un établissement servant de vrai espresso avant de remonter sur nos monstres d'acier. Dernières photos à l'ancienne gare minière de la ville pour quelques clichés rétros devant la locomotive du musée en plein air qui nous transporte dans une autre dimension, entre la fin du 19ème et le début du 20ème.

La route pour Santa Fe reste sympathique, sous une chaleur raisonnable et trouvons rapidement notre hôtel historique "La Fonda" 100 E San Francisco St, Santa Fe, NM 87501, États-Unis en plein centre de la Ville avant de sortir pour l'apéro sur l'un des roof bars du centre. Avant de partir diner, chacun retourne un moment dans sa chambre et Phil et Dick préfèrent rapidement se rendre sur le mythique Roof bar de l'hôtel, un endroit idyllique avec une vue INCROYABLE sur la ville et le couché de soleil.

Le soir, départ pour le Sassella Restaurant, un resto civilisé, ouvert depuis deux ans et servant de la bonne nourriture européenne pour changer un peu des diner made USA. De plus, nous dégustons d'excellents vins et passons un très agréable moment dans cet établissement très cool sur une terrasse juste parfaite.



                                                                                                 







 


                                       

 


JOUR 7
 - 27 mai (Santa Fe, NM - Taos, NM/ 375km)


Départ relativement tôt le matin pour Taos, une longue étape sur des routes de montagne nous attend. Nous apprenons que le lendemain, près de notre village à Red River, une concentration de moto à lieu sur plusieurs jours et que nous allons traverser ce site demain ... Yeahhhh ! En plus il paraîtrait que c'est une des plus courue des US !!

A ce stade nous roulons effectivement sur de hauts plateaux proches des 3000m d'alt. sur des routes sinueuses à travers de belles forêts et avec un climat tout à fait agréable à ces altitudes, mais sans avoir froid... chez nous à 3000m on a plus de sapins et plutôt des glaciers, mais bon ici c'est différent.

Faisons une halte au El Bruno's Restaurete y Cantina pour nous donner quelques forces sur cette assez longue étape uniquement sur des petites routes. 

Finalement nous rejoignons facilement la station de Taos, NM, et trouvons notre XXème hôtel le Historic Taos Inn ou nous prenons tout de suite un verre bien mérité au bar du même nom (Historic Taos Inn Bar) avant même de nous mettre au propre... faut dire que la route était belle mais 375km dans la montagne ça use !!

Le soir à deux pas de l'hôtel, nous nous dirigeons vers la ville historique pour décider ou se poser et éventuellement trouver un endroit sympa pour terminer la soirée en beauté. Nous mangeons dans un restaurant correct et plein d'ambiance, The Alley Cantina, groupe de rock parfait pour la soirée.

Faut dire que cette station très "Chill" est le Verbier des gens de Santa Fe et il y régnait une certaine ambiance de vacances et de fun ce qui ne nous a pas déplu.

















 




 

JOUR 8 - 28 mai (Taos, NM - Las Vegas, NM / 216km)

 

La journée commence tranquillement par une petite visite du centre shopping et un peu historique de Taos ou nous cherchons désespérément un bon coin pour un Espresso digne de ce nom. Après deux établissements trouvés, l'un nous renvoie à 15min. d'attente et l'autre, découvert par Dom et snobé par ses deux acolytes dans un premier temps, fut finalement l'endroit rêvé pour descendre un bon ptit déj à peu près normal.

Forts de toute la caféine ingérée, nous partons pour de très belles routes dans la montagne (Taos Ski Valley et ses environs) afin d'atteindre une concentration de motos (une des plus populaires des USA soi-disant) à Red River, juste sur notre itinéraire. En effet, sur le chemin nous croisons beaucoup de bikers et nous en rattrapons d'autres qui se rendent également à ce rassemblement bruyant mais sympa. Arrivés au village, une belle surprise, des centaines, voir des milliers de bécanes, de toutes les couleurs et de tous les styles, des plus simples au plus farfelues, comme les gens d'ailleurs. Nous profitons de faire une pause, de regarder les défilés, et allons se rafraichir dans le "Bull O' the Wood Saloon". Sur le chemin pour le saloon, Dick en profite pour faire des achats et notamment un joli gilet en cuir brun qui manquait à son assortiment de biker "approved" !

Après cette étape particulière au milieu de nos petits camarades de jeux bikers, nous reprenons la route qui redescend dans la vallée, accompagnés sans le vouloir de plusieurs motos faisant de même, et un peu lentes à notre goût. Avons vite fait de les doubler afin de retrouver le vrai rythme des tellsriders !

Jolie descente, route sinueuse jusqu'à une station nommée Angel Fire, NM ou nous cherchons désespérément un endroit pour le lunch. Ne trouvons qu'un seul établissement dans le "Elk Horn Lodge of Angel Fire" pour un repas 100% US.

En repartant, nous longeons sur des dizaines de KM des forêts récemment calcinées par les nombreux feux qui sévissent un peu partout dans la région et même tout au long de notre ride entre l'Arizon et le Nouveau-Mexique (année record de cas selon les locaux). C'est véritablement incroyable de voir tout ce gâchis et toutes ces belles forêts totalement ou partiellement brulées, pour certaines ou l'on ne voit plus que les sentiers qui les traversaient et quelques maisons calcinées ou sauvées des flammes.

Arrivons enfin à Las Vegas, NM en fin d'après-midi à notre hôtel historique, un de plus sélectionné par Phil, le "Plaza Hotel" 230 Plaza St, Las Vegas, NM 87701, États-Unis  Un site mythique ou de nombreuses stars de cinéma ont passé du temps. En effet, il semble que la région soit propice aux tournages et nous avons vu la chambre que Tommy Lee Jones avait occupé pendant le tournage de "no country for old Men"

Nous passons donc la soirée dans ce haut lieu d'un autre temps, repas correct et fin de soirée au bar avec un improbable chanteur de country et sa belle qui ont tenté de mettre un peu l'ambiance. 


                                                                                                                                            









 






 





JOUR 9 - 29 mai (Las Vegas, NM - Tucumcari, NM "route 66" / 321km)

 

Quittons donc assez tôt l'hôtel et Las Vegas en prenant le temps de faire une petite vidéo du départ bruyant de Phil et Dick qui sera probablement intégrée au DVD qui sortira dans le courant de l'année. 

321KM à bruler le bitume sur des routes longues et au milieu de grands espaces ou s'étendent de nombreux ranchs à perte de vue. Je pense que sur 3 heures de route nous ne croisons que 2 pick-up conduits par des fermiers locaux. Profitons aussi de ces lignes droites à certains endroits et de la relative tranquillité de la route pour faire quelques montages vidéos des motards sauvages traversant l’Amérique profonde.

Après quelques heures de route, Philippe propose un aller et retour sur une route qui mène à un Canyon dont la rivière semble asséchée de longue date. Retournons ensuite sur nos pas pour reprendre la route jusqu'à un petit village complétement perdu au milieu des prairies et cherchons un endroit pour manger. Nous apercevons le long de la route, un pseudo restaurant, ou plutôt une cantine avec de l'activité. Curieux, nous posons nos motos et entrons dans cette cantine "Headquarters Restaurant" de Mosquero, NM. Sommes rapidement interpellés pour savoir d'ou nous venions et apprenons que la propriétaire avait organisé un lunch US maison pour récolter des fonds à l'intention de son fils atteint d'un cancer. En fait, nombres de fermiers de la région se sont réunis dans cette endroit improbable pour aider cette femme et son fils. Certains ont dû probablement rouler des heures pour rejoindre le village, mais dans ces régions éloignées de tout, les gens sont très solidaires. Ont apprend que pour faire leurs courses, la ville la plus proche est Amarillo, TX, soit à env. 300km de là.... Décidemment, pour nous les Suisses, les critères de distances ne sont définitivement pas les mêmes. 

Nous prenons donc le repas dans cet endroit en compagnie de gens très sympathiques et laissons un bon pourboire, pour la cause, très apprécié par la tenancière.

Reprenons la route au départ très sinueuse pour redescendre d'un cran du haut plateau jusqu'à la plaine ou la route devient moins intéressante et relativement rectiligne. Après une centaine de KM, nous bifurquons sur Logan, NM pour se rafraichir au "Annex Bar And Grill", saloon typique US ou les bières nous font un grand bien car la température était véritablement élevée depuis la descente sur la plaine et le désert.

Après ce pit stop, reprenons la route pour rejoindre la Route 66 et notre hôtel à Tucumcari, NM. Phil a encore une fois fait fort en ayant réservé ce "Blue Swallow Motel", un endroit mythique et historique de la fameuse route 66. Néon, musique vintage, chambres dans leur jus et garages individuels pour nos bécanes, juste parfait pour remonter un peu le temps et se remettre dans l'esprit des années 50 - 60 "back to the future".

Prenons nos chambres, et organisons un coin à l'ombre pour un apéro bien mérité, coin que nous réintégrerons dans la soirée après le diner pour terminer cette journée en beauté.
 
Excellent repas dans le Pow Wow Restaurant & Lizard Lounge, et retour à l'hôtel pour descendre quelques Gin Tonic avant de nous coucher car l'étape du lendemain promet d'être assez longue et rude.












                                   
 






JOUR 10
 - 30 mai (Tucumcari, NM "route 66" - Ruidoso, NM / 439km)


Départ tôt également pour l'une des plus longues étapes de notre ride afin de rejoindre Ruidoso, NM, une station de ski dans le Nouveau Mexique, région ou le fameux Billy the Kid a laissé de nombreuses traces et ou il a terminé très jeune sa vie de pseudo délinquant à cette époque.

Après plus de 210km faisons une halte dans un magasin près du Corona Motel à Corona, ville qui se situe sur une voie de chemin de fer pour les marchandises ou nous croisons plusieurs trains remplis de containers et tirés pour deux voir trois locomotives diesel. Ces convois peuvent parfois faire des km de long, très impressionnants.

70km plus loin à Carrizozo, NM, cherchons un endroit pour le lunch, mais tout était fermé ou alors pas très accueillant. En effet, c'était le jour de l'indepence day, jour férié aux USA et les endroits ouverts se faisaient rares.

Continuons encore sur 30km env. pour tomber sur le "Smokey Bear Restaurant", dans le village de Capitain, NM,  un lieu perdu,  ou nous prenons notre lunch US (un de plus et dans la lignée des endroits ou la nourriture était assez moyenne).

Reprenons une magnifique route de moyenne montagne jusqu'au cimetière de "Fort Stanton", endroit ou des milliers de tombes, avec chacune un petit drapeau américain, ont été soigneusement préservées depuis probablement la guerre de sécession jusqu'au derniers conflits ou les Etats-Unis ont été impliqués. On remarque également des tombes de soldats / officiers récemment décédés et ayant servis jusqu'au bout dans la Navy et autres régiments US.

Devant l'entrée du cimetière, un trike Harley tirant une remoque cercueil avec un casque, un fusil AK 45 et des bottes militaires. Probablement une pensée spéciale pour les soldats en cette journée de commémoration nationale.

Continuons sur cette route d'enfer pour rejoindre notre "Sitzmark Chalet Inn" à Ruidoso, NM, non sans avoir fait quelques photos viriles sur les nombreux points d'intérêts ou Billy the kid a fait des siennes.  

Prise des chambres et apéro au "Noisy Water Vinery" avant de partir à la recherche, toujours difficile, d'un endroit pour le repas du soir. Un client du Bar nous recommande d'aller sans faute au "Inn of the Mountain Gods" à Mescalero, NM. Il s'agit en fait effectivement d'un endroit très beau au bord d'un lac de montagne, un énorme complexe tenu par des Indiens, avec Casino, Hôtel et restaurants. Malheureusement, nous ne trouvons pas de place pour manger et les établissements annonçaient une fermeture dès 20h00, il était 19h30. Vexés et agacés, nous retournons à 15min de là dans notre station pour rapidement rechercher un endroit plus accueillant et finalement, avec un peu de chance et après deux ou trois échecs, nous tombons sur un restaurant de qualité, le "Allsup's Convenience Store" ou nous passons un très agréable moment avec une vraie carte de vins et de menus soignés. 

Retour dans notre chalet pour un repos bien mérité d'autant que le lendemain la route sera également longue pour rejoindre Silver City, NM





                                                                                                                                           










JOUR 11
 - 31 mai (Ruidoso, NM - Silver City, NM / 431km )


Départ tôt à nouveau pour brûler les 431km à venir sur des routes diverses, mais principalement montagneuses et dans des paysages à couper le souffle. Traversons de magnifiques forêts sur des tracés sinueux dans le doux matin et après seulement 65km faisons une halte déjeuner au "Kenna Belle's Kreations" à Cloudcroft, NM. Avalons un US coffee et un ou deux croissants au beurre avant de repartir. Nous nous apercevons aussi que ce bled se situe de nouveau à près de 3000m d'altitude et que nous avons bien fait de mettre nos vestes car bien que très agréable, le fond de l'air restait assez frais.

Descente ensuite sur Alamogordo, NM, passons à côté du site que nous connaissons déjà de "White Sand" et continuons dans la plaine jusqu'à Las Cruces, NM, ou nous trouvons l'excellent "Broken Spoke Taphouse". 

Dernier Run ensuite pour notre destination du jour, "Palace Hotel" à Silver City, NM. Comme son nom l'indique, ville minère, assez sympa et dans son jus, mais pas de bar ni de restaurant à proximité. Après maintes recherches et BEAUCOUP de chance, Phil trouve un endroit à 20min de la ville, dans un improbable village perdu, un saloon d'enfer, le "Burckhorn Saloon & Opera House" à Pinos Altos, NM. A priori en arrivant devant ce saloon, rien ne nous donnait l'envie de pousser la porte. Une banale façade en bois du style "Western" sans charme. Mais en rentrant quand même pour voir, SURPRISE, un Saloon d'enfer énorme et dans son jus ou nous passons un très agréable moment et profitons de diner. 

Retour en fin de soirée dans la chambre de Dom pour le traditionnel moment de grande amitié autour d'un Gin Tonic ou deux. Faut dire que Phil trouve toujours un shop ou un Walmarkt pour se procurer le fameux breuvage et son Schweppes tonic, sans oublier la machine à glaçons toujours à proximité dans les hôtels US !

Après de gros débats infructueux sur la vie de l'un et de l'autre, une petite crise de Phil suite à une attaque ciblée et critique de Dom sur sa montre de luxe, et apaisement tout en finesse après quelques minutes déjà grâce au bon sens de Dick et un arbitrage fair-play pour tous. Il faut dire que nous n'étions plus très sobres et un peu fatigués. Nous terminons presque par des larmes de joies tant notre complicité va au delà des différences évidentes de nos vies et de nos parcours mutuels ainsi que de nos statuts sociaux :). La raison semble à chaque fois prendre le dessus sur les émotions et c'est tant mieux.

Bonne nuit les petits....




                   









 





JOUR 12 - 1er juin (Silver City, NM - Tombstone, AZ / 251km)


Avant de prendre la route cherchons un endroit pour prendre un ptit déj et un vrai café. Par chance, Dick ayant fait un repérage tôt le matin autour de l'hôtel, nous invite à le suivre au "Tranquilbuzz Coffee House (Love Lives Here)" un endroit des plus Chill où nous prenons une table sur la terrasse zen pour un bon moment de détente avant de partir pour rejoindre la fameuse localité de Tombstone, AZ.  

Roulons sur une route banale en passant par Lordsburg, NM ville connue car avions visité une Gohst Town en 2019, rejoignons Douglas, AZ (changement de fuseau horaire) à deux pas de la frontière avec le Mexique, avec l'espoir de trouver un endroit pour se restaurer et faire une pause bien méritée... Après quelques recherches qui n'ont rien donné, Dom pense que l'hôtel vu à l'entrée de la ville pourrait nous offrir ce que nous recherchons. Sans motivation particulière ses deux compères acceptent d'aller y jeter un œil et oooh miracle, on tombe sur le plus bel hôtel de la ville voir jamais vu (entièrement rénové), le Gadsden Hotel, dont la façade ne pouvait laisser croire que ce monument était aussi beau à l'intérieur. De plus, nous trouvons facilement une bonne table pour le lunch et restons une bonne heure et demie sans oublier la visite partielle du lieu y.c. un petit musée militaire à la gloire des soldats US. 

Après ce bon moment dans ce lieu mythique, reprenons la route jusqu'à la Ville minière de Besbee, AZ. Dick propose de traverser d'abord la vieille et historique avenue de la région, ou le style et les voitures parquées rappellent clairement les années 50. Nous profitons de faire quelques photos dans ce décor naturel "vintage" et très sympa sous une température de plus en plus accablante.

Reprenons nos bécanes pour rejoindre le centre ville pour se rafraichir un peu et terminons dans un bar du coin aux décorations très ludiques comme souvent aux USA. 

Comme nous avons perdu une heure avec le nouveau fuseau horaire, décidâmes de continuer pour ne pas rejoindre notre hôtel de "Tombstone Monument Guest Ranch" trop tard et ainsi profiter un peu de faire du shopping western et visiter quelques saloons du coin.

Arrivé dans la banlieue de la ville, le GPS de Dick indique que l'hôtel atypique n'est pas très loin, mais le long d'une route non asphaltée et ceci sur quelques miles. Après cette aventure tout terrain ou certaines bécanes ont du probablement souffrir un peu (celle de Dom notamment, à voir au prochain épisode), nous arrivons sur le site : "un vrai village western à l'ancienne, avec bureau de poste, prison, bureau du shérif, saloon comme dans les films, chevaux dans des enclos, pas de voiture etc... En fait, nous apprenons à la réception que les chambres sont en fait les bureaux précités et autres prisons de la ville. Original, mais pas pratique pour notre escapade dans la vraie ville de Tombstone, AZ ou nous comptions passer le plus clair de notre temps. Nous décidons à l'unanimité d'annuler la réservation et de payer la pénalité et reprenons le chemin de terre pour rejoindre le site historique du fameux "règlement de compte à OK Coral", site exact du Gun Fight de l'époque ou Doc Holiday et Wyatt Earp ont joué du revolver pour faire appliquer l’ordre... enfin l'ordre de l'époque !

Décidemment, l'Amérique n'est plus ce qu'elle était, avons de la peine à trouver une couche pour la nuit dans cette ville pourtant très touristique, mais hors saison. Finalement, encore lui, la première idée de Dom de se rendre au "Virgil's Corner bed & Breakfast" s'avère le bon choix (nous y avions séjournés en 2019 également), 2 chambres étaient disponibles, la maison ouverte et après un contact avec la tenancière qui se trouvait en ville, nous touchons nos chambres.

Sortie le soir dans les saloons, et presque été attirés par une attraction qui en promettait beaucoup, un show dans une maison de sorcière dont la tenancière avançait de beaux atouts... mais là je peux en dire plus, mais sans conviction pour les 3 cow-boys Suisse, un show qui était censé nous faire découvrir des fantômes des dizaines de personnes mortes dans le coin au 19ème siècle... Bon ben bofff... pas intéressés, on préfère encore les fantômes du saloon après une bonne soirée arrosée !

Après un début de soirée "western" à souhait, marchons 1,5km pour rejoindre un resto plutôt cool à la sortie du village et passons un bon moment tout en finissant au bar avec toute l'équipe du restaurant. Rentrée un peu bruyante à travers le site, heureusement plus habité par les gâchettes faciles de l'époque, car je pense que nous n'aurions pas pu rejoindre nos lits sans avoir été défiés le long de l'allée principale.

Quelle journée... !!! 





                                                                                                                                             











 













JOUR 13 - 2 juin (Tombstone, AZ - Phoenix, AZ / 356km)


Dernier jour de route avant le retour sur Phoenix, longue étape et très grosse chaleur. En sortant de notre hôtel, certes un peu fatigués de la veille, nous découvrons qu'il commence déjà à faire chaud, très chaud tôt le matin et pensons que la dernière ligne droite sera longue. 

Avant le départ Dick et Dom souhaitent visiter le vrai cimetière d'époque connu pour ces tombes uniques et restaurées. En effet, la ville de Tombstone avait retrouvé les archives de ce carré de terre, utilisé que pendant deux ans car très vite complet. Il faut dire qu'à l'époque la ville était remplie de bad boys prêts à dégainer à la moindre provocation. Les tombes portent les inscriptions originales qui pourraient faire sourire de nos jours comme "mort le ... 1882, pendu par erreur" et autres pancartes tout aussi atypiques comme "descendu en jouant aux cartes".

Après ce moment de recueillement, nous remontons difficilement sur nos monstres d'acier pour appréhender la longue route du retour sous un soleil de plomb en traversant Tucson, AZ et Florence, AZ.

Finalement, en fin de journée, arrivons sur Phoenix, AZ alors que Dom commence à se plaindre de sa suspension arrière qui tape plus fort que normal et que chaque bosse lui démonte un peu plus le dos. Par chance, arrivons sans incident à notre hôtel de départ et prenons tout de suite nos chambres. Dick et Phil analysent la suspension de la bécane de Dom et trouvent que cette dernière semble très abaissée, voir plus que d'habitude. En enlevant les sacoches on s'aperçoit que la suspension d'origine avait été effectivement modifiée et rabaissée en utilisant une pièce métallique (option connue) qui avait finalement cassé partiellement en fin de ride. Le soir, lors de notre sortie la pièce défectueuse a donné son dernier signe de vie et Dick est rentré avec cette moto car il était plus léger et les frottements peu encourageants étaient moins prononcés avec lui sur la moto plutôt que Dom. Par chance c'était jeudi soir, nous avons donc amené la bécane chez Harley Davidson qui se trouve à deux pas afin qu'il la répare le lendemain matin, ce qui fut fait grâce aux bons soins de Dick. Ensuite, l'apéro autour et dans la piscine fut fort apprécié après toutes ces aventures incroyables.... 

Soirée tranquille, Dom est rentré en premier à l'hôtel faute de moto, après un diner dans un Shushi bar de bonne qualité dans les beaux quartiers de Scottsdale, et les deux autres sont allés faire une partie de billard dans un bar branché que nous connaissions déjà.








                                
















JOUR 14
 - 3 juin (Phoenix, AZ / 106km)


Après avoir récupéré la moto de Dom toute réparée et toute propre (phil gros jaloux), un peu de shopping pour Dick et Phil, journée de détente mais avec 106km au compteur quand même. En effet, Phil cherchait désespérément des endroits ludiques pour prendre un verre et/ou pour le lunch, d'ou ces km inutiles pour finalement retourner dans la charmante vieille ville de Phoenix, quartier très touristique avec une multitude de shops et de restaurants. Nous prenons un lunch au "La Locanda Italian Bistro", un soi-disant restaurant Italian typique qui n'avait que le nom d'Italien, ou nous mangeons correctement sans plus. De retour à l'hôtel pour terminer l'après-midi en beauté en se prélassant un peu au bord de la piscine.

Le soir, départ pour une expérience Teppanyaki au "Kyoto Scottsdale at the Waterfront", excellent restaurant Japonais ou nous dégustons de la nourriture traditionnelle tout en participant à un show culinaire... sympa et délicieux !

Retour à nos chambres car le lendemain, Philippe devait assez vite prendre un vol pour San Francisco afin de rejoindre ses amis pour une semaine supplémentaire sur terres US !

Dom et Dick avait plus de temps pour profiter encore un peu du samedi jusqu'à env. 15h00, leur vol étant prévu en début de soirée.





                                                                                        












JOUR 15 à 16 - 4 et 5 juin (Phoenix & back home)


Nous nous séparons après un ptit déjà à l'hôtel, poignées de mains viriles et accolades du même style avant de laisser partir notre Road Captain qui a totalement rempli sa mission. Le remercions et sans verser de larmes, regardons partir son taxi vers de nouvelles aventures.

Dick et Dom profitent encore d'avoir les motos à disposition pour se rendre au "K O'Donnell's Sports Bar & Gril" à deux pas de l'hôtel pour un dernier VRAI lunch US bien gouteux. Incroyablement surpris par ce restaurant car la nourriture était de très bonne qualité et nous nous sommes régalés avant de définitivement quitter les lieux, et nous rendre à l'aéroport vers 16h30 env. en prenant un Uber via l'application de Dom.

Arrivé à Londres sans problème en classe Business tout à fait reposés, quasi pas de temps pour la correspondance et atterrissage à Genève en fin d'après-midi, le dimanche. Seul bémol, nos valises n'avaient pas suivi et nous les avons reçues par TAXI le lendemain après-midi à nos domiciles respectifs.



 un pour tous, tous pour un !!!

Fin d'un incroyable ride "wild, wild, wild" entre chaleur et hauts plateaux, avons traversé des régions superbes, des plaines incroyables, fait de belles rencontres tout au long du chemin et dormi dans de très beaux hôtels, pour la plupart "historiques" et choisis avec soins par Phil notre excellent Road Captain, secondé parfois par l'excellent Dick, toujours prêt à trouver également des informations de partout pour que notre trip soit le plus parfait possible.




                                                                                                  












Accueil
USA 2007
USA 2008
USA 2009
USA 2010
USA 2011
USA 2013
USA 2017
USA 2019a
USA 2019b
USA 2022
USA 2023
EU / CH Rides
Pour nous contacter